article la nouvelle république du centre ouest

La Nouvelle République

Indre-et-Loire : promouvoir la cohabitation intergénérationnelle

 

 

 

 

De droite à gauche Mme B., le président de l’association Alain Maissant et la secrétaire Liliane Guinand.

La cohabitation solidaire intergénérationnelle est une forme de solidarité entre seniors et jeunes adultes sous l’égide de l’association Un toit en partage (Utep).

Les bénévoles de l’association, en réunion de bureau au mois de mai, se sont penchés sur l’année universitaire s’achevant avec dix-huit jeunes qui ont partagé leur vie quotidienne avec les seniors, sachant que l’année 2021 a été une année particulière à cause du Covid.

« À ce jour, nous avons une liste de jeunes pour la rentrée 2021-2022 mais, nous manquons de chambres chez les seniors. Les seniors sont ciblés à Tours, La Riche, Saint-Pierre-des-Corps, Joué, Saint Cyr… partout où il y a des moyens de transports rapides », explique la secrétaire de l’association, Liliane Guinand.


Solidarité intergénérationnelle. Un toit en partage, créé en 2007, porte des valeurs sur le respect, l’écoute et la solidarité. L’association a formé des binômes entre seniors et jeunes afin de favoriser des liens intergénérationnels. Le but est pour les seniors de prévenir leur isolement physique et moral et favoriser leur maintient à domicile. Pour les jeunes adultes, âgés entre 18 et 20 ans, de répondre à la pénurie de logement rencontrée et leur apporter un cadre de vie propice à leurs études.

« Ce que nous cherchons, c’est mettre des jeunes qui ont les mêmes affinités que les seniors. Ces derniers recherchent la présence de quelqu’un dans leur maison. Leurs enfants nous contactent pour mettre en relation leurs parents avec des jeunes, à condition que les seniors soient d’accord car ils sont rassurés par une présence la nuit. Mais, ce jeune ce n’est pas de l’aide à la personne », détaille le président Alain Maissant.


Sans oublier d’ajouter « que cela est aussi un complément de revenus pour les seniors ». La moyenne d’âge des seniors se situe vers 80 ans et celle des jeunes après le bac. La cohabitation intergénérationnelle peut durer pendant trois ans avec une volonté d’ouverture et de tolérance.


Ancienne enseignante à Joué-lès-Tours, devenue membre de l’association depuis deux ans, Mme B. témoigne : « J’étais seule depuis deux ans et comme je dispose d’une grande maison, j’ai eu le plaisir d’accueillir deux jeunes filles, afin de leur venir en aide. La première est restée une année puis elle en a fait venir une autre. Il y a des repas que nous prenons ensemble. »

L’hébergement intergénérationnel est une formule d’entraide à coût réduit. Après l’adhésion à l’association Utep, il est nécessaire de s’engager à signer une convention d’hébergement et de s’acquitter d’une participation financière. Les conditions d’hébergement sont les suivantes : les jeunes doivent avoir une chambre meublée et pouvoir partager les sanitaires et la cuisine pour un loyer maximum 250 €, charges comprises.

Un toit en partage : 06.02.12.82.85 uteptours@gmail.com www.untoitenpartage.com 303, rue Giraudeau à Tours.

Barre.jpg